Mélancolie urbaine

Mélancolie urbaine

Série photographique d’anciennes devantures éteintes ou pas…

Depuis quelques décennies  nos villages et villes moyennes sont tristement dilapidées de leurs commerces.

C’est d’autant plus flagrant dans les petites villes dites rurales où les centres sont  vidés et désertifiés pour être déplacés dans des zones commerciales  péri urbaines  déshumanisées, laides  et sans saveur.

Des quartiers de vie ont disparu  au profit de grandes enseignes et  autres chaines sans âmes dont la seule raison d’être est l’écrasement de l’autre par l’amoncellement de gains infinis.

Nos politiques applaudissent et laissent faire dans une indifférence assez sidérante.

Sans tomber dans une nostalgie ambiante et du « c’était mieux avant », on peut tout de même constater qu’un village ou un quartier n’a pas la même vitalité sans ses commerces de proximité et les personnalités qui les font vivre.